logo

Ugo Brunoni, une vie, une respiration


Il m’a toujours paru comme une évidence que ce fil que Ugo Brunoni avait tissé tout au long de sa belle et riche vie de petit garçonnet des montagnes tessinoises passant des heures à regarder le monde se dérouler devant lui, de maçon, de dessinateur, de sculpteur, d’architecte, d’homme en un mot, devait continuer à se tisser.

Ugo refusait pourtant catégoriquement les demandes de monographies, jugeant cela incongru, estimant avoir transmis ce qu’il avait à transmettre à ses étudiants et ses nombreux collaborateurs et associé pendant des décennies ; restez humble, être fier de ses réalisations et de la reconnaissance de son travail, ne pas rechercher la notoriété, continuer à regarder autour de soi et à s’émerveiller des petites choses qui font la vie qui font l’architecture.

Ugo est parti continuer à dessiner dans d’autres galaxies ; il a rejoint Alberto, Mario F., Livio, Tita, Emmanuel et les autres… Luigi n’a pas tardé à pointer le nez pour mettre le chaos et voilà que maintenant Lio, sa belle moustache et sa voix grave, les a rejoints. Ça doit faire un de ces boucans là-haut toutes ces personnalités hautes en couleur…

Au fil du temps l’idée de transmission a évolué et une autre évidence a pris place : l’œuvre de l’architecte n’appartient qu’au patrimoine des futures générations qui s’en inspireront, la combattront, l’interpréteront, la réinventeront mais toujours en seront nourris.

Il fallait donc penser plus ambitieux, peut-être trop, mais tracer la route et tisser le fil vers de nouveaux horizons, Ugo n’étant que le détonateur bienveillant d’une nouvelle aventure.

C’est comme cela que l’idée de la Fondation UrBanités est née, avec l’ambition non seulement de protéger et mettre en valeur l’œuvre de l’architecte, mais surtout de provoquer des débats sur les différentes urbanités, de sensibiliser les jeunes publics, de créer un échange, d’offrir un lieu, et bien d’autres choses encore, que le Conseil de Fondation composé de Philippe Macasdar, mon frère, Igor Correia, son fidèle collaborateur d’antan, Phiippe Schenk, son ami cher, et moi-même, échafaudons depuis quelques mois.

Il nous faut d’abord réaliser un travail colossal de tri, de rénovation, et de mise en valeur des innombrables dessins, esquisses, plans, maquettes, et autres publications de cette œuvre foisonnante et joyeuse. C’est en cours, avec l’aide de notre archiviste.

Il nous faut aussi trouver un lieu pour abriter ces pépites et  l’aménager pour recevoir nos hôtes. C’est en bonne voie aussi.

Il nous faut nous attaquer enfin à mettre en ligne sur le site en construction de la Fondation, qui recevra cette œuvre et remplacera le site au nom de Ugo Brunoni, des images des projets de Ugo, des témoignages, quelques étoiles filantes…un peu d’irrévérence vis-à-vis de la discrétion de Ugo au service du passage de témoin dont il ne nous tiendra pas rigueur.

L’aventure est un peu folle mais au combien exaltante.
A bientôt donc.

Fondation UrBanités, Genève
Diane Schasca-Brunoni
www.fondationurbanites.ch
info@fondationurbanites.ch
IBAN : CH48086570010B9982361